ls
La Lutte sénégalaise est un sport traditionnel très populaire au Sénégal. Toutefois elle aussi pratiquée en Gambie. En wolof (dialecte sénégalais) on la nome « làmb ». Il s’agit d’un sport de contact, au même titre que le judo, les lutteurs doivent donc recourir au corps à corps. Cependant dans ce sport le lutteur peut aussi des coups comme dans la Boxe. Il s’agit donc un sport complet.    

js2Certains spécialistes lui ont donné le nom de « lutte avec frappe »
La lutte sénégalaise est particulièrement pratiquée en Casamance et dans les régions du Sine-saloum. Indépendamment de sa dimension sportive, ce sport intègre aussi une dimension culturelle et folklorique, avec des mises en scène et animations de la traditionnelles sénégalaises.

A départ la lutte sénégalaise était un sport amateur. Aujourd’hui cette pratique c est professionnalisé. A tel point qu’il existe désormais une fédération (CNG) qui est l’organe principale de gestion de ce sport. Les lutteurs sont généralement regroupés en écuries et adhèrent tous à la fédération. Un lutteur professionnel peut gagner des cachets s’élevant à plusieurs dizaines de millions de francs CFA.

ls3A l’origine les premiers combats se déroulaient après la saison des pluies et opposaient des combattants de villages voisins. Les championnats étaient appelés « mbaapat ». Le vainqueur du tournoi pouvait remporter du bétail, des céréales et d’autres biens.

Avec la démocratisation du sport les vainqueurs se sont mis à toucher des butins plus importants qui sont ensuite devenus des cachets professionnels tels qu’on le connait aujourd’hui.

Quelques figures emblématiques se sont illustrés dans cette pratique sportive, comme Falaye Baldé, Double Less, Mbaye Gueye (tigre de Fass), Manga 2 (ancien toi des arènes) .Toutefois c’est avec l’avènement de Mouhamed Ndao (Tyson), que la lutte a pris tant d’importance , pour devenir un sport professionnel, entrainant dans son sillage des cachets à plusieurs millions de francs CFA, et des milliers de spectateurs. Aujourd’hui lors des championnats tous les médias se déplacent pour couvrir l’évènement ainsi que la diaspora africaine.

ls2Du fait de sa professionnalisation, d’autres sportifs ont voulu tenter de décrocher le titre de champion, c’est le cas de Fabrice Allouche (ex-champion du monde de kickboxing) qui en 2010 devient le premier « blanc » à intégrer une école de lutte sénégalaise en tant que coach de boxe, préparateur physique et mental travaillant en étroite collaboration avec l’un des plus grand entraineur de la discipline Katy Diop.

Sachez que les combats répondent à de nombreux rituels mystiques et chants de bravoures destinés à galvaniser et transcender les lutteurs. Sans suit de nombreuses cérémonies mystiques pour conjurer le mauvais sort avant chaque combat.

Les règles de ce sport sont très complexes et rigoureuses malgré tout ! Les combats durent 2 fois 10 minutes et peuvent comporter parfois des prolongations comme au foot ! Les lutteurs doivent combattre à main nues et sans aucune protection !

La fin du combat est donnée lorsqu’un des lutteurs chute, que sa tête, ses fesses ou son dos touchent le sol ou bien si il y a 4 appuis au sol : ex 2 genoux +2 mains. La victoire peut aussi être attribue lorsque le lutteur adversaire n’est plus en condition physique de tenir le combat.