saranguerelSaranguerel, qui signifie « Clair de Lune » en mongol, est née sous une yourte dans la steppe de Mongolie, et le cachemire, on pourrait dire qu’elle est née dedans puisque sa grand-mère, comme la plupart des femmes de son village, le produisait et l’utilisait depuis de nombreuses générations.

Quelques années après son arrivée en France, à l’âge de 20 ans et de brillantes études de lettres modernes à la Sorbonne, Saranguerel a souhaité promouvoir la culture de son pays d’origine au travers de cette matière, de ce textile ancestral dont la production tendait à perdre de son authenticité et de sa qualité originelle. La démocratisation de ce produit rare a progressivement entraîné la diminution de la part de « cachemire véritable  » qui, dans certains cas, ne représente plus que 10% des fibres employées.

saranguerel 3Saranguerel a donc fait le choix, il y a 4 ans, de bâtir un projet de commerce solidaire, éthique, éco-responsable et haut de gamme qui, tout en venant en aide financièrement à de nombreuses femmes de ce peuple nomade, assure la qualité intrinsèque des vêtements. Il est impossible de commercialiser le cachemire véritable à 39€ comme on peut quelquefois le voir, et cela d’autant moins qu’on se trouve dans une démarche de commerce équitable et que les producteurs et la matière première sont payés à leur juste prix. Le « vrai cachemire » est une matière noble qui a sa place dans le domaine de ce que l’on appelle désormais la « mode équitable ». Mais pour cela il faut garantir une traçabilité sans faille de la source jusqu’aux consommateurs. Et c’est ce que propose la marque Saranguerel avec des produits 100% cachemire respectant les principes de l’éco-conception, ce qui garantit la bonne tenue du vêtement dans le temps. En effet, la fabrication en double fil ainsi que quelques conseils sur le bon entretien des textiles, assurent une durabilité de 5 à 10 ans.

saranguerel 2Par-delà les produits que Saranguerel propose au travers de ses collections, c’est surtout l’héritage culturel familial légué par sa grand-mère qu’elle revendique le plus volontiers. Parce qu’elle est avant tout une femme et une maman, c’est le sort de toutes ces femmes là-bas, au pays, qui l’ont émue, car en dépit de toutes ces années passées en France, elle est restée à l’écoute de l’évolution politique, économique et sociale de la Mongolie, son pays d’origine.

Aujourd’hui Saranguerel souhaite concilier authenticité et modernité dans ses productions et dans les styles qu’elle propose à sa clientèle. « Les stylistes doivent être vigilants à cette « mondialisation  » et ne pas gaspiller les ressources de la planète qui compte de plus en plus d’habitants. Les vêtements doivent pouvoir se porter le plus longtemps possible et il convient de pouvoir réparer ce qui a été endommagé, au lieu de systématiquement jeter. »

SaranguerelLe projet de Saranguerel se veut « raisonnable », « responsable » tout en proposant une synthèse du traditionnel et du moderne sur un positionnement haut de gamme, en rapport avec la qualité optimale de ses produits. Ceux-ci sont disponibles à la vente sur Internet et dans une boutique où elle partage un showroom. Mais Saranguerel voit plus grand et cherche clairement à se développer sur ces deux canaux de distribution. Elle recherche d’ailleurs activement des partenaires en France mais aussi dans d’autres pays qu’elle commence justement à prospecter.

Saranguerel a beaucoup d’amis qui lui apportent aide et soutien dans son projet, aussi bien dans la communication que les relations presse ou la photo. Sa personnalité, à la fois attachante et déterminée, fait bouger et avancer les choses. La preuve en est que le nombre de personnes travaillant dans les ateliers est passé cette année de 60 à plus de 125 et que Saranguerel travaille désormais en étroite collaboration avec la Chambre de Commerce de Mongolie et est devenue l’une de ses consultantes « experte » pour le cachemire.

Le mot de la fin pour Saranguerel : « Soyons plus Solidaires au quotidien dans nos actions, pour le bien de notre planète. »

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Saranguerel/281928778505430

Photographe Franck FERVILLE, de L’agence Vu.

saranguerel 6 saranguerel 5saranguerel 4saranguerel 1