Au Japon on voit régulièrement dans la rue des petites vieilles courbées en deux, cassées par le poids de nombreuses années de travail. Mais à part ça les séniors japonais donnent plutôt l’impression de péter la forme. Même arrivés à 80 ans beaucoup continuent à travailler, font du footing, et ils ne prennent pas un gramme. Alors pourquoi? Pourquoi les Japonais vivent plus longtemps, restent en forme, et ne grossissent pas?

Le vérité c’est que je n’en sais rien. Mais la réponse se trouve probablement, au moins en partie, dans ces quelques observations que j’ai faites en comparant les habitudes des Japonais avec celles des autres peuples. Attention, aucune statistique ni étude scientifique ne vient appuyer tout ça.

Notons premièrement que le système de santé japonais n’est pas meilleur que dans les autres pays développés. À part la transmission du patrimoine génétique le secret de la santé des Japonais se trouve donc soit dans leur mode de vie, soit dans leurs habitudes alimentaires.

Le mode de vie japonais

Le Japon est un pays dans lequel la consommation de tabac et d’alcool est très importante. Et rien n’est fait pour dissuader les gens de boire et fumer. On voit des pubs pour des cigarettes ou de la bière partout, les prix sont très raisonnables, et se prendre une cuite après le travail fait même quasiment partie de la coutume japonaise.

D’autre part les Japonais travaillent beaucoup. Ils ont peu de temps libre dans la journée, peu de jours de congés, et des vacances très courtes. Le stress dû au travail est assez important et les occasions de récupérer sont relativement rares.

À première vue le mode de vie à la japonaise n’est donc pas si propice à une vie longue et sans soucis de santé.

Notons quand même que si les Japonais travaillent beaucoup, ils optimisent un maximum leur temps libre. Le week-end ils sortent et font du sport plutôt que de rester devant la télévision ou l’ordinateur. Et puis le travail, ça conserve. Arrivé à un certain âge ça aide pas mal à conserver ses facultés mentales. Certaines personnes bien sûr sont obligées de travailler pour payer le loyer, mais beaucoup aussi repoussent volontairement l’âge de leur retraite pour rester actives le plus longtemps possible et garder la forme. En Occident, au contraire, on a plutôt tendance à vouloir arrêter son activité professionnelle le plus tôt possible.

L’alimentation

C’est le point principal à mon avis. Les repas japonais n’ont absolument rien à voir avec ceux des autres pays.

Commençons par le petit déjeuner. C’est soit-disant le repas le plus important de la journée. Eh bien le petit déjeuner japonais est souvent considéré comme le plus équilibré au monde.

Le petit déjeuner japonais est souvent composé de riz et d’une salade de légumes, avec parfois du poisson ou de la viande, du nattô (haricots fermentés), du nori (algues séchées), et du thé en boisson. Pas de pain, pas de beurre, pas de céréales, et rarement du sucré en général. Peu de chocolat chaud aussi mais on boit fréquemment du café, du lait, ou des jus de fruits à la place du thé.

Ce que l’on remarque dans le petit déjeuner japonais c’est qu’il est très diversifié. Et c’est le cas pour tous les repas de la journée. Plutôt qu’un gros plat principal, les Japonais préfèrent piocher dans une multitude de petits plats. Je crois qu’au Japon on dit qu’il faut manger au moins 50 aliments différents par jour. Pour preuve que cette diversité est importante, on voit parfois sur les emballages de bentos des mentions « contient au moins 30 aliments différents ». En comparaison il me semble avoir entendu qu’aux États-Unis on mange environ 70 aliments différents… par semaine. Les pays européens doivent se situer quelque part entre les deux. D’ailleurs il n’y a qu’à comparer les supermarchés des différents pays. En France on a un choix en légumes, viandes, et poissons plutôt honorable. Surtout comparé aux Etats-Unis et même au Canada si mes souvenirs sont bons. Mais au Japon on a tout de même un plus grand choix dans tout ce qui est produits frais.

Ce qui nous amène, après la diversité, à une autre grande différence dans l’alimentation japonaise. Les Japonais mangent des produits frais. Et font la cuisine. Si le caddie japonais mesure un dixième de la taille du caddie français ça n’est pas seulement par manque de place. C’est surtout que les mères de famille font les courses tous les jours ou presque. Parfois même deux fois par jour. Et le panier n’est pas rempli de produits surgelés ou de conserves mais de légumes et de poisson frais. On ne trouve d’ailleurs quasiment pas de conserves au Japon à part pour les choses comme le thon et le maïs.

Revenons deux secondes au poisson. Le Japon étant une île on y mange une grande variété de poissons et généralement du poisson frais. Mais on y mange aussi d’autres produits de la mer: des algues. On trouve toutes sortes d’algues dans la cuisine japonaise et on entend souvent dire que c’est l’une des choses qui explique la longévité des habitants de l’archipel.

La façon de cuisiner est aussi très importante. Les Japonais mangent moins sucré mais aussi beaucoup moins gras. Une bouteille d’un litre d’huile peut durer 6 mois à un an à une famille japonaise. En Chine par exemple l’huile s’achète par bidons de 5L ou 10L et malgré le fait que la cuisine chinoise soit très diversifiée à la base, elle fait sacrément grossir. Au Japon on fait aussi peu de plats en sauce et le pain est remplacé par du riz blanc.

Autre différence de poids, les Japonais mangent de plus petites quantités. Est-ce que c’est une question de génétique ou d’habitude je n’en sais rien. Mais le fait de manger avec des baguettes doit jouer un rôle. Avec des baguettes on mange plus lentement et de petites bouchées. Non seulement notre organisme digère mieux mais on a aussi l’impression d’être rassasié plus vite. À la fourchette ou à la cuillère on prend tout de suite de plus grandes bouchées. Et quand on mange à la main c’est encore pire (hamburger, hotdog, chips…), on ne fait pas de pauses et on n’arrive plus à s’arrêter.

Un petit mot sur la boisson. Puisque l’on évoque les hamburgers on peut parler aussi du coca et des autres boissons gazeuses. Ce genre de boissons on en trouve partout à travers le monde. Le Japon ne fait pas exception à la règle et le Coca Cola trouve son public facilement. Mais on voit quand même assez rarement des gens en boire des quantités énormes. Les bouteilles de 2L de boissons gazeuses en fait ne tiennent pas une très grande place dans les rayons de supermarchés japonais. Au Japon la boisson reine c’est le thé. Et il paraît que ça fait maigrir! Avec tout le thé que boivent les Japonais il n’est donc pas étonnant de voir si peu de gros.

Enfin, dernière remarque sur la nourriture japonaise, notons que la Japon est LE pays de la cuisine. Bien plus que la France. Ici on voit des émissions parlant de nourriture sur toutes les chaînes à n’importe quelle heure de la journée. Pour manger quelque chose de bon les Japonais n’hésitent pas à faire la queue une ou deux heures devant un restaurant réputé. Quand on rentre de voyage ce que l’on rapporte à son entourage ça n’est pas un magnet pour le frigo mais des spécialités culinaires locales, que ça soit des gâteaux ou du poisson séché. Cette culture de la cuisine fait que les Japonais aiment les bons plats et les bons produits. Quitte à payer plus cher ils préfèrent manger des produits nationaux et de qualité. Une pomme ou une poire s’achète à l’unité, plutôt chère, mais au moins elle a le goût d’une pomme (ou d’une poire). En plus il y a une très grosse concurrence au Japon, que ça soit au niveau des produits de base comme le riz ou au niveau des chaînes de restaurants, et cela contribue à tirer la qualité vers le haut. À Tokyo un restaurant qui fait du « passable » ne reste pas ouvert longtemps s’il ne casse pas les prix à mort.

Voilà qui vous donne quelques pistes. On pourrait sûrement dire encore beaucoup de choses sur le sujet aussi n’hésitez pas à compléter cet article ou à donner votre point de vue dans les commentaires.

Source : http://www.ici-japon.com/8086-pourquoi-les-japonais-sont-en-meilleure-forme