echarpe1À Winnipeg au Canada et à Wilmington aux Etats-Unis, de nombreux arbres et lampadaires se sont trouvés recouverts d’écharpes multicolores. Le but ? Venir en aide à la population de sans-abris.

Non, ces écharpes ne sont pas là pour protéger le mobilier urbain du froid. Bien plus utiles, elles sont en fait destinées aux sans-abris. Avec la vague de froid qui a touché l’Amérique du nord, de nombreuses associations et riverains se sont mobilisés pour accrocher, dans les rues, des écharpes chaudes destinées aux SDF.

echarpe3En plus de chaque tricot de laine, de petits messages tels que : « Je ne suis pas perdue. Si vous êtes bloqués dans le froid, s’il-vous-plaît, prenez cette écharpe pour avoir chaud ! » ou encore « Si vous avez besoin de rester au chaud, prenez-la. C’est à vous. Ayez chaud et faites quelque chose pour aider quelqu’un aujourd’hui, si vous pouvez », y sont accrochés.

À l’origine de ce mouvement : l’association canadienne Scarves in the Port City. L’idée leur est venue quand ils ont vu la population se mobiliser en apportant des tricots aux personnes dans la rue. Devant tant de générosité, l’association a poussé ses membres à poursuivre cette mission pour le reste de l’hiver et pour les années à venir.

écharpeDepuis, d’autres ont suivi le mouvement. En Pennsylvanie cette fois, le collectif Chase the Chill a appellé à un « yarn-bombing » – ou bombardement de laine – tandis que d’autres villes d’Amérique du Nord se sont aussi mobilisées.

Et pour la France ? Aucune initiative similaire pour le moment. Mais, qui sait, l’hiver n’est pas encore terminé…

Source : Clémence RETIERE (Correspondante pour Jactiv Ouest France.fr)