Les start-up menées par des femmes sont moins nombreuses mais connaissent moins l’échec que celles fondées par des hommes dans la péninsule Ibérique. Explications.

En Espagne, les start-up féminines rencontrent plus de succès. Pourtant, elles sont moins nombreuses que leurs homologues masculines. Leur secret réside peut-être dans leur prudence économique. C’est la conclusion tirée de la « Carte de l’entreprenariat 2016 » (Mapa del emprendimiento 2016) présentée par Spain Startup, – et relayé par le quotidien espagnol El Mundo –, un concours de jeunes pousses ayant rassemblé plus de 3160 candidatures en Espagne.

Chaque année ce concours rassemble des milliers de projets d’Espagne, de pays latino-américains et du reste de l’Europe. L’événement est tellement important que les données des participants espagnols sont considérées comme représentatives du paysage entrepreneurial de la péninsule ibérique, selon le site d’informations spécialisé Enprendedores.

Selon l’événement, seul 17% des entrepreneurs espagnols sont des femmes, un chiffre stable comparé aux éditions antérieures de Spain Startup. En revanche, cette proportion augmente dans la liste des 100 finalistes où figurent 24 équipes avec au moins une femme à bord. Les chiffres révèlent que les start-up de femmes rencontrent moins d’échec (48%) que celles des hommes (66%).

Plus d’audace et de réalisme financier

La viabilité économique des entreprises créées par des femmes est meilleure que celle des firmes créées par des hommes. Selon l’étude, ceci est dû au fait que la gent féminine est plus prudente sur l’estimation de ses rentrées financières. Quelque 30% de femmes prévoient des rentrées équivalent à moins de 50.000 € dans l’année, soit très peu comparé aux sommes levées, entre 50.000 et 500.000 € de financement pour la majorité d’entre elles.

Enfin, peut-être que les motivations qui poussent les femmes à franchir le cap leur donne une impulsion supplémentaire : 23% déclarent avoir voulu créer leur société pour donner un tournant à leur carrière contre seulement 15% chez les hommes.

 

Source : http://madame.lefigaro.fr/business/carriere-en-espagne-les-femmes-entrepreneures-reussissent-mieux-que-les-hommes-120916-116400