RUSSIE – Le jeune Alexey Romanov est né sans doigts. Malgré tout, il est devenu aujourd’hui un joueur de piano reconnu.

Il a 16 ans et est considéré comme un vrai prodige. Alexey Romanov, originaire d’un petit village de la République du Tatarstan, en Russie, a véritablement découvert le piano il y a 2 ans, après avoir été transporté par les œuvres de Mozart et Vivaldi.

Et dans ce court laps de temps, celui qui est né sans doigts a percé dans le monde de la musique à une vitesse fulgurante : il a joué pour l’Orchestre de la république du Tatarstan avant de trouver la gloire à la télévision nationale russe. C’est ce que détaille The Guardian , qui raconte l’histoire du jeune garçon. Pour parvenir à maîtriser aussi bien le piano, Alexey Romanov a appris la musique dans une école spécialisée pour les enfants handicapés. Il a commencé par apprendre à jouer les mélodies de films, y compris celles de la série de vampires Twilight, ou du blockbuster Titanic, des films très populaires en Russie. Il a aussi chargé deux de ses amis de lui enseigner les rudiments du solfège. « Ils m’aident encore. Ils m’envoient des partitions, que j’étudie de mon côté ».

« Une force invisible dans laquelle je peux puiser de la force »

Alexey Romanov, après avoir vécu en foyer, a en fait été adopté il y a deux ans. Ses parents adoptifs ont remarqué ses prédispositions pour l’art et la musique, et lui ont acheté un synthétiseur. Avec le temps, et beaucoup de pratique, Alexey Romanov a commencé à participer à des compétitions, et à les gagner. En février dernier, il a joué avec le renommé orchestre de chambre de Kazan, La Primavera, qui a conduit à une invitation à rejoindre une école de musique dans la capitale. Le chef d’orchestre l’a également invité à participer aux programmes de télévisions « Les invités de demain », où il a exécuté un morceau du film Twilight. La performance du jeune musicien, retransmise partout en Russie, a attiré l’admiration du public et l’attention des médias.

Les images de ce show télé sont impressionnantes, et pourtant ça n’a pas été facile pour Alexey. « Je tremblais de stress, a-t-il raconté. Je me rappelle que je suis sur la scène, assis, et que je commence à jouer. Je sens mes genoux trembler. Puis je comprends que ce que je faisais était bien, et la mélodie a commencé à couler toute seule. » L’adolescent a aussi expliqué combien il était difficile de parler devant un large public.

Il est en effet très modeste, sans doute timide, au point qu’il a semblé embarrassé quand il a été dit que son histoire serait une source d’inspiration pour les jeunes musiciens et le grand public. Ce qui l’inspire ? « Parfois, il semble qu’il y ait une force invisible, sans fin, dans laquelle je peux puiser de la force », répond-il. Et tout commence, pour Alexey : il a encore reçu des invitations pour participer à des émissions de télévision, et à des conférences.

Source : http://www.lci.fr/international/la-belle-histoire-du-jour-ne-sans-doigts-ladolescent-russe-devient-un-prodige-du-piano-video-1508591.html